Un modèle indoor, quel que soit son type, se doit d'être: petit, léger, silencieux.

   C'est donc naturellement l'électricité qui assure la motorisation de ces appareils. Impensable en effet, de faire vrombir un modèle thermique en salle, aussi incompatible avec la sécurité qu'avec nos oreilles.

Cette catégorie quoique contrainte dans ses fondamentaux techniques, n'en est pas moins riche de diversité:

  • avions ailes hautes, biplans, ...
  • avions de voltige
  • hélicos
  • drones
  • conceptions exotiques

          allant de la réplique de vaisseaux intergalactiques à la nostalgie d'oldtimers en passant par des compositions aussi personnelles qu'originales:

  • sorciere volant sur son balai
  • deudeuche volante...

Tous ces modèles partagent outre une motorisation électrique une vertu essentielle; un poids léger entre 300g et 150 g pour les modèles de loisir.

Les modèles de compétition, voltigeurs F3P passent sous les 100 grammes pour atteindre moins de 50 g en ordre de vol.

A ce niveau, on ne parle pas plus d'EPP que de Depron, même fraisé; nous voici sous le règne du mylar et du carbone. Ces modèles d'exception sont réalisés par leurs pilotes, eux aussi d'exception!