Carte Atelier

Local atelier du club.

On y construit, on s'y rassemble.

Jamais de temps mort dans notre passion:

  • si on ne vole pas, on construit
  • si on ne construit pas
  • on organise des évènements
  • sinon, on se réunit pour débattre des futurs projets ou prochaines actions.

La construction, en aéromodélisme, a longtemps été le seul moyen d'obtenir un modèle volant abordable.

Sans être aéromodéliste convaincu, chacun a une petite idée de la chose, pense balsa, plans papiers, colle à bois...

Depuis une bonne décennie, la mondialisation faisant son oeuvre, nous avons vu apparaître des kits de mieux en mieux finis permettant d'obtenir un modèle à prix accessible.

On compte désormais en jours, si ce n'est en heures, le temps séparant les pièces détachées du modèle fini.

Nous voici sous le règne des ARTF (Almost Ready To Fly) et RTF (Ready To Fly) vocables issus du langage internationnal de fait, l'anglais.

   Si vous tenez à parler français quelques temps encore!

ARTF: presque prêt à voler, ce qui veut dire, en moyenne quelques jours de montage.
(il n'est jamais bon de se précipiter, dans ce domaine comme dans d'autres)
  • Le temps ,d'ouvrir la boîte
  • Lire la notice, le plus souvent vous devrez passer par l'opération de téléchargement avant de commencer votre lecture forcément assidue.
  • Faire l'inventaire de toutes les pièces
  • Vérifier les ajustages
  • Réfléchir, quand-même, à une implantation pertinente de l'équipement radio
  • enfin le montage proprement dit, d'abord à blanc, ça ne gâche pas!

 RTF: compter une poignée d'heures de montage.

il devrait rester votre équipement radio à installer, s'il n'est pas déjà compris dans le kit!

 RTF en mousse.

   Sous ce vocable un rien péjoratif, ces toutes dernières années ont vu l'explosion des kits semi-maquette voire maquette, ne pas imaginer, toutefois, la désintégration en vol de cette technologie, encore que...

   D'abord limitée aux parkflyers ou aux pâles imitations bon marché de modèles en structure de faible envergure, la technologie de la mousse injectée, avec tous ces dérivés rebadgés (EPP, PE) selon les constructeurs, a conquis son heure de gloire.
Les modèles récents montrent une évolution spectaculaire, envergures atteignant 2 mètres, structure rigidifiées, rendu maquette remarquable et celà pour un prix très contenu.

Elapor, Epo, Zfoam sont autant de marques déposées par les constructeurs, elles reposent sur des variantes de mélange de PS (polystyrène) et de PE (polyethylène).

 

Nous voici confrontés au dilemme "mousse" ou structure, anciens ou modernes.

  Il existe suffisamment d'éléments de discorde, plus ou moins sérieux, autour de nous pour nous affranchir d'importer dans notre loisir une vaine querelle.

Notre loisir doit rassembler autour de vraies valeurs:

Voler ensemble sans distinction d'aucune sorte, élever nos esprits en même temps que nos modèles.

Qu'importe qui construit en structure et qui monte une "mousse", le second rejoindra peut-être le premier plus vite qu'on ne le pense!

l